Bureau virtuel et partage

Les bureaux virtuels, qu’est-ce que c’est ?

Ces outils sont en fait un bureau, comme pourrait l’être celui de Windows, à la différence que celui-ci se trouve en ligne, c’est-à-dire en utilisant le navigateur. Cela permet de pouvoir se connecter et retrouver ses principaux fichiers en ligne, depuis n’importe quel point d’accès internet.

Qu’est-ce qui a été testé ?

Les outils testés sont desktoptwo, ulteo ovd, oodesk, eyeos et neovos.

Chacun a ses particularités, ses propres outils de traitement de textes, de tableurs, etc. Mais aucun n’a réellement d’outils très performants. Un peu à l’image de google doc et de son traitement de texte qui est très loin de faire la même chose que Word, nous sommes trop limités au niveau des fonctionnalités.

C’est un peu dommage car le principe est plutôt bien et permettrait de faire des présentations directement chez le client sans avoir besoin d’une clé usb ou d’un support pour copier des fichiers.

Le seul a sortir un peu du lot est ulteo ovd, mais étant open source, il impliquait l’utilisation d’un serveur linux ou windows 2003/2008. Il permettait en outre d’utiliser la suite open office, plutôt un bon point, mais le fait qu’il soit dépendant d’une installation sur un serveur le rend alors contraignant.

En attendant mieux, pourquoi ne pas utiliser le partage de document ?

Le partage de document

Les bureaux virtuels ne sont pas encore très nombreux, mais les outils de partage de documents eux, le sont. Il en existe de toute sorte, à copier sur un hébergeur, à utiliser directement depuis un prestataire de service, …

Celui qui attire l’attention, après de nombreux tests, est Windows live. En effet, Windows live, très connu pour msn et messenger, a un panel d’outils à disposition plutôt conséquent.

Par exemple l’outil windows live mesh, comme Dropbox, permet la synchronisation de documents entre plusieurs machines, Windows live skydrive permet de synchroniser ces éléments sur un espace internet. Il devient alors possible de synchroniser aussi les outils de microsoft office (word, excel, …) et d’effectuer les sauvegardes directement sur cette espace synchronisé. On peut également modifier les fichiers word au format docx directement depuis n’importe quel navigateur. Ce format est plus complet que ce que peut fournir le format doc de google. Malgré tout, on se heurte à quelques différence avec l’utilisation du véritable éditeur Word.

L’outil mesh permet également de prendre la main depuis n’importe quel autre ordinateur et ainsi utiliser à distance les outils de la maison ou inversement du travail. Cet outil peut même être utilisé depuis le navigateur internet explorer en installant un plugin. Donc exit l’outil mesh à installer sur la machine qui souhaite prendre le contrôle.

Mais, car il y a un mais, il faut bien prendre en compte 2 choses :
– les outils doivent être installés sur une machine avec des droits d’administrateurs,
– si jamais on se connecte depuis un espace public, il faut bien vérifier d’avoir effacer toute trace (login/mot de passe/historique) afin d’être serein quant au partage des documents et de notre ordinateur.

Conclusion

L’outil de partage est à privilégier pour le moment par rapport à une solution de bureau virtuel qui semble peut adapté, pour le moment, à une utilisation professionnelle. Cela étant dit, l’utilisation du Google cloud est vraiment appréciable, surtout en ce qui concerne la possibilité d’un travail collaboratif sur un même document.

On peut malgré tout espérer un changement assez rapide à moyen terme, vue les possibilités offertes par l’HTML5 et les outils associés. On peut voir ce que cela donne avec les jeux sur navigateur, on peut imaginer facilement une suite bureautique pertinente d’ici quelques années.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

 

*